Tout ce qu’il faut savoir autour de la cigarette électronique

sevrage tabagique

sevrage tabagiqueLes avis se partagent actuellement sur l’usage de la cigarette electronique. Nombreux préconisent cette cigarette de simulation pour le sevrage tabagique. Elle  est moins toxique que la cigarette traditionnelle et présente moins de risque pour la santé. La question se pose donc si ce type de cigarette est dangereuse ou pas pour les vapoteurs ?

Bref aperçu de l’e-cigarette

L’origine de l’e-cigarette remonte à l’année 2000. Elle a été inventée par un scientifique chinois appelé Hon Lik. C’est en 2007 qu’elle a fait son entrée en France. La grande majorité des cigarettes électroniques proviennent de la Chine. La cigarette électronique est un dispositif rechargeable ou jetable. Elle permet d’inhaler de la vapeur aromatisée obtenue par réaction chimique de la recharge également appelée e-liquide. Ce liquide contient du propylène glycol, de la glycérine végétale et des arômes alimentaires.
L’e-cigarette est munie d’une petite batterie. Elle fournit de l’énergie pour alimenter l’atomiseur qui a pour fonction de chauffer la recharge de cigarette électronique. La transformation de cette dernière lui permet de s’évaporer et de produire une vapeur parfumée. Le vapoteur inhale cette vapeur en tirant sur l’e-cigarette. L’utilisateur doit dans ce cas presser sur un bouton à chaque fois qu’il tire sur la cigarette.

Le succès du vapotage

e-cigaretteLa faible teneur en substance toxique dans la cigarette électronique lui a permis de connaître un succès auprès des fumeurs. Elle est devenue une alternative à la cigarette classique. De nombreux de fumeurs se tournent vers l’e-cigarette pour réussir leur sevrage tabagique. Le recours à ce dispositif de simulation est devenu une méthode efficace pour arrêter de fumer. Le vapoteur peut diminuer le taux de nicotine dans son organisme grâce à la cigarette électronique.
Le vapotage séduit de plus en plus et connait une nette croissance depuis quelques années. Cela pour la simple raison que l’usage de l’e-cigarette est moins nocif que le tabac classique. L’Europe compte plus de 7 millions de vapoteurs à la fin de l’année 2013. Ce chiffre évocateur profite principalement aux producteurs de ce dispositif. Sa fabrication est une opportunité qui leur a permis de lancer une activité florissante et pleine d’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *