4 méthodes à adopter pour une cuisine plus healthy

plat bon pour la santé

Une bonne alimentation rime avec une bonne santé. Vous devez par conséquent veiller à manger sain. Seulement voilà, il est de plus en plus établi que toutes les méthodes de cuisson ne favorisent pas cette quête de bien-être sanitaire.

Bienheureusement, il existe quelques façons de préparer dans le respect des règles diététiques. En voici quatre et leurs bienfaits !

La méthode de la cuisson à vapeur

Bien qu’elle soit très ancienne, la cuisson à la vapeur est une méthode qui reste encore très utilisée de nos jours. Elle consiste à placer les aliments à cuire dans un panier au-dessus de l’eau bouillante. Cette technique peut également être appliquée grâce à un cuit-vapeur. Ses avantages sont multiples.

La cuisson à vapeur permet avant tout de conserver les valeurs nutritives des aliments, notamment les vitamines hydrophobes. C’est d’ailleurs ce que confirme une enquête de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) réalisée en 2009.

Cette façon de cuire permet aussi de conserver la texture des aliments, qui, une fois mis dans l’eau, s’en gorgent et perdent souvent leur côté croquant. La cuisson vapeur évite surtout de faire des préparations grasses, car en réalité les aliments cuits à la vapeur ne se déshydratent pas. C’est pour ainsi dire une méthode de cuisson diététique !

La cuisson avec des ustensiles à revêtement en pierre

Il s’agit d’une cuisson réalisée la plupart du temps avec des poêles en pierre. Grâce à ce revêtement, celles-ci ont l’avantage d’être antiadhésives et très résistantes. Les aliments ne se collent pas à la poêle lors de la cuisson. Cela favorise une accélération de la cuisson, en cela que la chaleur se diffuse de façon uniforme. Les ustensiles avec revêtement de pierre ou granite sont particulièrement recommandés pour rehausser le goût des aliments. Ils permettent des cuissons sans matières grasses, et donc diététiques.

La cuisson à la cocotte

La cuisson à la cocotte est très bénéfique pour la santé. Avec un principe proche de l’autocuiseur, la cocotte fait cuire les aliments par pression, parce qu’hermétiquement enfermés dans une enceinte prévue à cet effet. C’est presque de la cuisson à vapeur. Elle permet de cuire plus rapidement, et d’avoir une eau de cuisson réutilisable. La cuisson à la cocotte limite de façon significative les matières grasses, ce qui lui vaut d’être une technique très diététique.

La cuisson en papillote

La cuisson en papillote consiste à mettre les aliments dans une feuille de bananier ou d’aluminium et à les cuire au four grâce à leur propre eau. Cette technique de cuisson est spécialement recommandée pour les personnes qui suivent un régime alimentaire. En plus de ne pas nécessiter d’ajout de matières grasses, cette méthode permet de garder les éléments les plus importants : les minéraux, les vitamines, et autres nutriments.

On retient en définitive que pour une meilleure santé, l’adoption d’une méthode de cuisson fortement recommandée. En vous basant sur les bienfaits associés à chacune d’elles, choisissiez l’une des quatre que vous avons  suggérées plus haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *